Comment connaître le niveau de dépendance d’une personne âgée ?

Comment connaître le niveau de dépendance d’une personne âgée ?

5 novembre 2020 0 Par Princy

L’évaluation du niveau de dépendance est nécessaire lorsqu’une personne demande à bénéficier de certaines aides légales. En effet, les individus âgés ont droit à une aide de la part de l’état ou d’un organisme agréé sous certaines conditions. Il peut s’agir d’une aide financière, matérielle et/ou humaine. De ce fait, plusieurs critères spécifiques sont étudiés pour évaluer cette perte d’autonomie des seniors.

La grille AGGIR pour estimer le niveau de dépendance

La grille AGGIR ou Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources est un moyen qui permet de déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. Elle a été mise en place par les médecins de la sécurité sociale de la société française de Gérontologie avec l’aide de plusieurs informaticiens. L’utilisation de cette méthode est indispensable afin de pouvoir fixer si l’individu a véritablement besoin d’une aide. Il faut savoir qu’il existe deux sortes de financement dédié à ces personnes dépendantes. Il s’agit de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et des plans d’action personnalisés dont le financement est réalisé par la caisse nationale d’assurance-vieillesse. Le degré de dépendance physique et psychique est évalué à partir de la grille AGGIR. Lors de cette étude, est évaluée la capacité de l’individu dans l’accomplissement de ses actes au quotidien. Le niveau de perte d’autonomie est évalué à partir du GIR.

Les Groupes Iso-Ressources ou GIR

Les groupes Iso-Ressources sont répartis en 6 niveaux de dépendance. Il est à préciser que seules les personnes âgées appartenant au GIR 1 à 4 ont droit à la subvention. En effet, celles qui sont groupées dans les GIR 1 et 2 sont des personnes qui sont dans un état de dépendance totale. Celles appartenant au GIR 3 et 4 présentent une perte d’autonomie partielle. En revanche, dans les Groupes Iso-Ressources 4 et 6, sont classées les personnes dépendantes, mais qui présentent un certain niveau d’autonomie. Afin de déterminer à quel GIR appartient le senior, les actes fondamentaux qu’il réalise au quotidien sont étudiés. Il s’agit de sa façon de se déplacer, de se nourrir ou encore de sa capacité à se laver ou à s’habiller. En complément de ses actes sont étudiés quelques facteurs d’évaluation comme la cohérence des paroles, la communication à distance ainsi que la manière de s’orienter dans l’espace.

L’utilisation de la grille AVQ

La grille AVQ ou Actes de la Vie Quotidienne est utilisée en complément de la grille AGGIR. Elle permet également d’évaluer le degré de perte d’autonomie et de dépendance de l’individu. Dans cette grille sont répertoriés 6 actes de la vie quotidienne, qui sont : l’habillage, l’alimentation, la toilette, la continence ainsi que le déplacement et les transferts. L’individu âgé qui est dans l’incapacité de réaliser 2 AVQ sur 6 est classé dans le niveau 1. Le niveau 2 est destiné pour une personne capable de ne réaliser que 3 AVQ sur 6. Le niveau 3 si 4 AVQ sur 6 ne peuvent être réalisés et enfin, ceux qui sont incapables de réaliser 5 ou 6 actes de la vie quotidienne sont regroupés dans le niveau 4. L’étude du degré de dépendance est réalisée par un médecin ou un travailleur social désigné par le Conseil départemental si la personne concernée vit dans son domicile. Pour celles qui sont dans un établissement, une équipe médico-sociale en prendra la charge.