La psychose infantile

La psychose infantile

16 décembre 2019 0 Par belghith

La psychose infantile fait partie des Troubles Envahissants du Développement qui touchent l’enfant dans la personnalité. Son diagnostic demande généralement des années d’observation dès le très jeune âge. En effet, depuis l’âge de 3 mois, on peut remarquer quelques signes évocateurs chez le nourrisson. Par exemple, il peut ne pas suivre sa mère par son regard ou ne pas réagir avec ses parents. Au fil des années, l’enfant peut manifester des problèmes de communication ou d’adaptation à la vie sociale. L’origine de ce trouble mental n’est pas encore connue en psychiatrie Tunisie. Cependant, on peut l’attribuer à une cause génétique ou à un problème affronté pendant la période de la grossesse ou de l’accouchement. Comment reconnaître la psychose infantile ? Quelles sont les causes possibles ? Et quel traitement faut-il suivre ?

Les signes cliniques d’une psychose infantile

Un psychologue Tunisie peut établir son diagnostic à partir de certains signes qui peuvent apparaître jusqu’à l’âge de la puberté. Parmi les signes cliniques les plus connus d’une psychose infantile, on trouve :

– Un défaut de langage à l’âge de 4 ans.
– Une absence des réactions avec les parents après l’âge de 3 mois
– Une indifférence aux douleurs
– Des problèmes de communication
– Un manque de motivation
– Un isolement de l’environnement
– Un apragmatisme
– Des hallucinations

Chez certains enfants psychotiques, on remarque des difficultés d’apprentissage malgré leur intelligence normale. Malheureusement, ils ne s’en servent pas convenablement. Chez certains d’autres, on constate des difficultés sphinctériennes, des troubles de l’appétit et du sommeil et des troubles du comportement comme les automutilations. C’est pourquoi il ne faut pas tarder à suivre le traitement adéquat.

Traitement psychiatrique de la psychose infantile

Après une consultation avec les parents et une durée d’observation de l’enfant psychotique, le psychologue Tunisie peut confirmer son diagnostic. Ensuite, il va lui prescrire un traitement qui varie en fonction des symptômes décrits par son entourage familial. En général, le traitement prescrit consiste à une psychothérapie qui permet à l’enfant de s’exprimer avec son environnement social. Le cas échéant, il faut consulter un orthophoniste et parfois un psychomotricien pour planifier une rééducation. Si l’enfant est très agité ou présente des épisodes d’insomnie, le pédopsychiatre Tunisie peut des fois lui donner des médicaments légers. En cas de troubles graves observés en milieu familial, l’hospitalisation de l’enfant psychotique s’avère être nécessaire. En bref, plus le traitement psychiatrique de la psychose commence tôt, plus l’enfant sera capable de rattraper son retard intellectuel.

Les causes éventuelles d’une psychose infantile

D’après les psychologues Tunisie, les causes d’une psychose infantile peuvent être associées à l’histoire personnelle de la petite enfance.

A la naissance, le nouveau-né ne possède pas encore d’existence psychique. En effet, il commence à développer une personnalité par le regard de ses parents.

Avant l’âge de 4 mois, le nourrisson mimétise le sourire de sa mère lorsqu’elle sourit. De plus, il sait qu’il trouve sa nourriture chez sa mère par réflexe conditionné.

Puis, au huitième mois, il entame la phase de l’angoisse et commence à se distinguer de sa mère. Vers l’âge de 18 mois, il commence la vie sociale.

À ces différents stades de développement mental, les enfants qui n’arrivent pas à construire leur propre image, risquent de développer une psychose infantile.